Association des agences de communication créative

Retour sur le RDV #1 : Le futur du travail en agence

Cette année, le Sommet des dirigeants de l’A2C – le seul forum réunissant la haute direction d’agences au Québec – se décline en trois rencontres virtuelles. La première, qui s’est tenue le 8 avril dernier, mettait à l’honneur les nouveaux modes de fonctionnement qui commencent à poindre dans un contexte post-pandémique.
 
Comment envisager le retour en milieu de travail? Que faire de nos espaces actuels? Quel est le meilleur équilibre entre le présentiel et le télétravail pour les employés? Comment la culture d’entreprise, si caractéristique au milieu des agences, s’articulera-t-elle dans ce contexte? Tant de questions à élucider pour préparer le terrain. 

L’avenir des lieux physiques de travail

Pour nourrir notre réflexion, Jean-Marc Fournier, président-directeur général de l’Institut de développement urbain du Québec, a partagé quelques données et constats tirés notamment du rapport L’état du centre-ville de Montréal. 
 
Tout d’abord, il a relevé que le télétravail plaît particulièrement aux travailleurs. Il est estimé qu’entre 60 % et 80 % d’entre eux souhaitent continuer de travailler à domicile plus de la moitié de la semaine. Chez les employeurs, c’est plutôt l’inverse : une grande partie d’entre eux espèrent un retour en milieu de travail pour la plupart de leurs employés. Non seulement le présentiel favorise les échanges et le sens de la communauté, mais il permet de miser sur la culture d’entreprise, ce qui est beaucoup plus difficile à distance.
 
 
« La pandémie a été une éclipse dans notre mode de vie. On est en train de s’inventer une nouvelle façon de vivre, mais, par définition, une éclipse finit par partir et le soleil revient. » 
 
  • Jean-Marc Fournier, président-directeur général de l’Institut de développement urbain du Québec 
 
Il faut donc penser au réaménagement des horaires et des espaces de bureaux pour être au diapason des employés et leur donner le goût de revenir sur place, tout en continuant de les inspirer et de leur apporter de l’énergie. Après tout, les idées sont la richesse première de notre secteur.

Les nouveaux modes de fonctionnement vu par les dirigeants

Une étude menée par Acronyme fait état des perceptions et des intentions de 22 dirigeants membres de l’A2C par rapport au futur du travail en agence. Six constats ont été tirés de la pandémie :
 
1. Des impacts positifs sur les affaires
2. Le défi principal est humain
3. Les dirigeants sont devenus de meilleurs leaders
4. Le télétravail est un défi dans l’onboarding
5. Des impacts se font ressentir sur la créativité 
6. La culture organisationnelle doit se redéfinir pour perdurer
 
 
« Avec de grands risques viennent de grandes récompenses. Ne rien faire serait très dommageable. »
 
  • Matthieu Stréliski, associé chez Acronyme
 
Des projections ressortent de l’étude : bien que la flexibilité du télétravail doive rester pour satisfaire les employés, les bureaux physiques deviendront un lieu social d’importance. Il faudra prévenir la division numérique en favorisant plus que jamais l’inclusion. La pénurie de main-d’œuvre demeure préoccupante, surtout pour l’attraction et l’intégration d’employés juniors, mais des opportunités s’ouvrent sur le monde, tant en termes de recrutement qu’en affaires. De nouvelles configurations et méthodes de travail émergeront, et l’innovation et la communication seront de mises pour y arriver. 
 
L’étude complète sera partagée aux membres de l’A2C sous peu.

Panel entre dirigeants d’agence

Quels sont les apprentissages de la dernière année? Cinq dirigeants, soient Chantal de la Rochelle, cheffe de la gestion de talents chez Sid Lee, Linda Desrochers, associée et directrice générale chez Absolu, Louis Duchesne, président, Québec et Est canadien chez Cossette, Pablo Stevenson, président chez Ressac et Dominic Tremblay, président chez Tux, ont échangé sur le sujet. 
 
Tous s’entendent pour dire que l’hybridité est un défi majeur, tant au niveau des espaces de bureau que dans la manière de travailler. Ils se questionnent sur l’adoption à long terme du télétravail après le retour à la normale. 
 
 
« Ce ne sera plus un espace de travail, mais un espace de collaboration, de création où on peut bouncer nos idées ensemble, échanger. Il faudra réinventer, revoir l’espace. » 
 
  • Linda Desrochers, associée et directrice générale, Absolu
 
« On aime le va-et-vient, l’échange et la spontanéité. Tout est devenu plus formel, alors il faut réfléchir à comment retrouver l’informel quand on retournera dans le format hybride. On a besoin d’avoir cette solution-là. » 
 
  • Chantal de la Rochelle, cheffe de la gestion de talents, Sid Lee
 
C’est en situation de crise que les vraies valeurs et l’innovation d’une entreprise émergent. Certains des panélistes ont déjà élaboré un plan précis et se disent prêts à la relance, alors que d’autres continuent d’explorer des avenues selon les consignes de la santé publique. Alors que des dirigeants réinventent les avantages sociaux, d’autres réorganisent leurs espaces… et ouvriront même un bar à vin à même leur ruelle adjacente! 
 
« Le lieu physique où on va se rencontrer est 10 fois plus important qu’il l’était avant et ça devient un peu comme la cathédrale, l’endroit où on va venir communier ensemble. »
 
  • Dominic Tremblay, président, Tux
 
Malgré les défis qui nous attendent, le partage des meilleures pratiques à travers les échanges permette une solidarité entre dirigeants afin que l’industrie en ressorte plus forte. 

Prochains rendez-vous

29 avril : Le positionnement de l’industrie – Plus de 500 postes à pourvoir en agence : comment devenir un secteur plus attractif dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre?
 
20 mai : L’économie de demain – Tour d’horizon des perspectives économiques locales et internationales, ainsi que des occasions à saisir pour rejoindre les consommateurs.